Histoire de l'ile Maurice

Histoire de l'ile Maurice pendant la periode coloniale hollandaise et francaise

Histoire de l'ile Maurice - Periode Hollandaise

l'ile Maurice a été visitée par les navigateurs Arabes aux alentours de l'an 975, puis par les Portugais entre 1507 et 1510, mais aucun d'eux ne tenta de la coloniser.

Les Hollandais, sous le commandement de l'Amiral Van Warwyck débarquèrent sur la côte sud-est de l'ile en 1598 et nommèrent le lieu Baie de Warwick, qui est maintenant connu comme Vieux Grand-port. Ils nommèrent aussi l'ile ‘Mauritius’, en hommage au prince hollandais d'alors, Mauritz Van Nassau. l'ile leur servit uniquement comme point de ravitaillement en nourriture et eau douce, ils ne firent aucune tentative pou la développer.
Des créatures indigènes telles que le Dodo, énorme oiseau incapable de voler et les tortues terrestres connurent l'extinction due à une chasse intensive et à la déforestation. Le Bois d'Ebène, très recherché pour sa qualité, qui abondait fut surexploité.

La situation stratégique de l'ile dans cette partie de l'océan indien commença à intéresser les Anglais et les Français qui, malheureusement arrivèrent trop tard. En 1638 Simonsz Gooyer y installa la première base permanente hollandaise où il gouvernait une population de colons. Ceux ci voulurent exploiter les ressources naturelles de l'ile et y faire de l'élevage. Ils y introduisirent la canne à sucre, les cerfs et les premiers esclaves pour travailler dans les plantations. Les mauvaises conditions climatiques, le manque de nourriture, les attaques des pirates, la mauvaise gestion de l'ile entre autre découragèrent toutes les tentatives de colonisation. En 1652 les hollandais commencèrent à quitter l'ile pour le Cap de Bonne Espérance et les derniers d'entre eux abandonnèrent l'ile en 1710 laissant à leur sort les esclaves.

Histoire de l'ile Maurice - Periode coloniale francaise.

Le navigateur Français Guillaume Dufresne d'Arsel prit possession de l'ile au nom du roi de France Louis XV en Septembre 1715, et la nomma Ile de France.
Des colons français débarquèrent dans la baie de Warwyck en 1722 mais trouvèrent cette partie de l'ile dangereuse pour la navigation due à l'exposition aux vents violents du sud-est et aux récifs dangereux. Un nouveau port fut alors aménagé dans les eaux plus protégées du nord-ouest et fut nommée Port-louis en hommage au roi de France d'alors. Ainsi naquit Port-Louis, la capitale de l'ile.

Histoire de l'ile Maurice sous le Gouverneur Francois Bertrand Mahé de Labourdonnais

La transformation de Port-louis d'un port primitif à un centre de commerce prospère a était largement due aux efforts du capitaine François Mahé de Labourdonnais, née à Saint Malo en France.
A son arrivée dans l'ile, il fut consterné de voir les conditions déplorables dans lesquelles vivaient les colons et décida d'améliorer leur sort en construisant des bâtiments en dur, des routes et autres infrastructures publiques et administratives. Il commença aussi un programme d'agriculture visant à l'autosuffisance alimentaire de la population ainsi qu'à l'exportation. Il fit construire la première usine sucrière a Villebague, près du village de pamplemousse en 1744. Il importa des outils pour faciliter les travaux manuels des esclaves qui furent alors reconvertis en d'habiles artisans.

En 1767, un gouvernement royal fut instauré dans l'ile sous l'administration du botaniste français Pierre Poivre. Celui-ci apporta davantage de développement dans le commerce et l'agriculture de l'ile. Il y introduisit plusieurs variétés de plantes tropicales d'Amérique du sud

En 1785, l'ile était déclarée siège central du gouvernement de toutes les possessions française se trouvant a l'est du Cap de Bonne Espérance. l'ile était alors gouvernée par le Vicomte de Souillac, direction sous laquelle l'ile connut une ère de désordre, d'extravagance et de corruption. Port-Louis devint alors fameux pour la débauche de sa société.

En 1803 Napoléon Bonaparte nomma  Charles Decaen gouverneur de l'ile avec pour mission d'y rétablir l'ordre. Il contribua au développement de l'ile en construisant des écoles, créa le village de Mahebourg et le nomma du nom de son prédécesseur François Mahé de Labourdonnais. Il a également codifié les lois napoléoniennes qui sont toujours en vigueur. Il a été le dernier gouverneur Français de l'ile.

Le 3 décembre 1810 la troupe française fut battue par les anglais, sous le commandement du Général Abercrombie. l'ile retrouva son ancien nom, ile Maurice.
Les soldats capturés étaient traités en civils et avaient le choix entre continuer d'habiter l'ile ou de rentrer en France avec leur possession. Robert Farquhar, âgé de 34 ans, devint alors le premier gouverneur anglais de l'ile

En 1835 l'esclavage était définitivement aboli dans l'ile contre un dédommagement de £2, 000,000 aux propriétaires d'esclaves.
Les planteurs devaient alors trouver d'autres source de main d'œuvre pour travailler dans les champs de canne à sucre dont la production était devenue la principale source de revenus du pays. Ils encouragèrent les immigrants indiens de Madras, de Calcutta et de Bombay à venir travailler dans l'ile en échange de salaires et logements. Ces immigrants aussi connus comme « coolies » devaient par la suite devenir la majorité de la population.

En 1907, Mahatma Gandhi et Manillal Doctor, deux éminents politiciens Indiens vinrent dans l'ile pour conscientiser les laboureurs indiens sur leurs droits civils et politiques. En 1936 le premier parti politique mauricien, Le Parti Travailliste, fut créé, militant pour de meilleures conditions de travail.
Lors d'une élection tenue après la seconde guerre mondiale, le Parti Travailliste remporta la majorité des sièges au Conseil Législatif. Ce succès se répéta en 1953 et Sir Seewoosagur Ramgoolam, leader du parti, devint le premier ministre Mauricien du pays. Il fut à la tête du pays de 1965 a 1982.

En 1968 l'ile obtint son indépendance rompant avec la colonisation britannique et devint une république en 1992.

Histoire de la population de l'ile Maurice





footer script