Le Père Jacques Desiré Laval

Le Bienheureux Jacques Désiré Laval

Jacques Désiré Laval, bachelier-ès-lettre, bachelier-ès-science et docteur naquit en 1803 dans le village de Croth en France.
En 1838, il fut ordonné prêtre dans la petite chapelle du séminaire de Saint-Sulpice de Paris par l'archevêque de Paris, Mgr de Quélen.
En 1841, il quitta la France et arriva a l’île Maurice dans la plus grande indifférence où il vivait dans la plus grande austérité dans un pavillon en bois vêtu d’une soutane rapiécée et voyageant à dos d’âne. Il avait pour mission d’évangéliser le peuple noir analphabète de l’île qui se composait principalement de descendants d’esclaves.
Il faisait preuve de philanthropie en visitant ses ouailles chaque jour dans leurs huttes, à l’hôpital ou en prison, les soulageant de leurs maux physique ou moral. Il fit construire des écoles de brousse et des centres de prières ou était éduqués les noirs.
Il a pu si bien rendre la dignité humaine à tout un peuple de ‘laissés-pour-compte’ qui étaient considérés comme des marginaux qu’on l’a surnommé ‘l’apôtre des noirs’.
En 1854 le cholera sévit dans l’île et deux ans plus tard, la variole. En tant que médecin, il se dévoua à l’extrême pour les malades et les mourants.
Il mourut le 9 septembre 1864 atteint d’apoplexie. Le lendemain, quand on ferma son cercueil, 20,000 personnes défilérent devant son corps pour lui rendre un dernier hommage. Alors qu’il n’y eut personne pour l’accueillir à son arrivée dans l’île, 40,000 personnes l’avaient accompagné à sa dernière demeure à Sainte Croix.
Actuellement, plus de 140 ans plus tard, des centaines des personnes, toutes communautés et nationalités confondues viennent prier dans son caveau et chaque année, le soir du 8 septembre, des milliers de mauriciens convergent de toute l’île pour commémorer l’anniversaire de sa mort.
Le Père Jacques Désiré Laval fut béatifié par le pape Jean-Paul II le 29 avril 1979, en la basilique Saint-Pierre de Rome. Le pape invita les chrétiens du monde entier à le prendre pour modèle : « Que l’exemple du Père Laval encourage tous ceux qui, sur le continent africain et ailleurs, s’efforcent de bâtir un monde fraternel, exempt de préjugés raciaux ! »
Le 14 octobre 1989 lors d’une visite officielle a l’île Maurice, le Pape Jean-Paul II se rendit au tombeau du Père Laval, ce modeste curé qui avait consacré sa vie aux plus pauvres, à Sainte-Croix « où, affirma-t-il, je viens moi-même vénérer le tombeau du bienheureux Laval que vous aimez tant à l’île Maurice ».

 





footer script